L’éducation précoce en orthophonie de l’enfant porteur de trisomie 21

L’orthophoniste a longuement été considéré comme le rééducateur du langage oral. Une telle vision de la profession, réductrice, suppose que l’enfant pris en charge en orthophonie est un enfant qui parle, mais dont le langage est défectueux. On considère aujourd’hui qu’il appartient au rôle de l’orthophoniste d’intervenir avant même l’apparition du langage, afin d’en prévenir les déficits. Il s’agit alors d’éducation, et non de rééducation. Cette éducation précoce est primordiale auprès les enfants porteurs de trisomie 21.